10 août 2014 ~ 1 Commentaire

Kawah Ijen

Départ de l’hôtel à 5 heures du matin, une nuit complète pour les filles (enfin presque).  Un guide local vient nous prendre en 4X4 à l’hôtel, nous avons une bonne heure de route pour arriver au point de démarrage de l’ascension : 3 km de montée à pied.

Kawah Ijen dans Bali2014

Le 4X4 et son chauffeur

Après 1H30 de marche éprouvante, surtout pour Nathalie (mais moins difficile que la montée vers Batur), nous arrivons au sommet et découvrons un magnifique spectacle, il n’y a pas de mots, les photos parlent pour nous.

 dans Bali2014

Le lac acide

Le soufre

 

Nous croisons en chemin, des porteurs de soufre.  Ces personnes travaillent dans des conditions vraiment difficiles et le salaire ne récompense pas les efforts et risques qu’ils prennent : Ils extraient le soufre de la mine, respirent les fumées toxiques à 200°C, remontent le soufre du cratère, ensuite descendent les 3 km en portant à peu près 75kg de soufre sur leurs épaules, et ceci 2 fois sur la matinée (les émanations sont insupportables l’après-midi).  Ils posent pour les photos, vendent des statuettes en soufre qu’ils gravent (soleil, geïko et autres….

Certains touristes leur demande de les aider à descendre jusqu’à la mine alors que cela est interdit.

La descente est moins éprouvante sauf pour les genoux.

Nous reprenons la route en direction de Bali et plus précisément à Pemuteran Chez notre ami Constantin. Nous prenons à nouveau le Ferry et nous voilà à Bali.

Les filles semblent apprécier le décor du Rhipidura, tant mieux car nous  y resterons 5 nuits.  elles pourront enfin se reposer et profiter du soleil.

Une réponse à “Kawah Ijen”

  1. schaeler christine 10 août 2014 à 13 h 40 min

    hello,

    beaux paysages…..

    a+


Laisser un commentaire

Underwaterblogtrotters |
Rutamayablog |
Paulinethailande |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Lesaventuresdenineletsalu
| Ilotripnyc
| Une strasbourgeoise à Utrecht